500 gourdes possibles!

À nos amis et à tous ceux qui suivent les discussions autour du salaire minimum,

De nos camarades du Cap-Haïtien, nous venons de recevoir le dernier accord proposé par la direction de Marnier Lapostolle et finalement accepté par le syndicat de cette entreprise. Comme nous le prévoyions, le salaire des journaliers (surligné par nous au tableau) a bien atteint cette année les 500 gourdes

D’un autre côté, parmi les commentaires que nous avons reçus concernant notre dernier texte “La juste raison des ouvriers”, certains faisaient ressortir la nécessité d’avoir une méthodologie commune et approuvée par tous pour le calcul du « panier familial », donc : de la reproduction directe de la force de travail ouvrière. Cette remarque est juste et vient fort à propos. Cependant, pour le moment, notre point est qu’il faudrait aux autorités avant tout l’entendement et dès lors la reconnaissance que c’est une marchandise comme toute autre, dont la valeur devrait donc être calculable. Et que la fixer revient à la calculer.

Les discussions avec la direction de Marnier Lapostolle ont débuté en 2001. Le salaire minimum journalier d’alors était de 36 gourdes. Les premières mobilisations, luttes et négociations des travailleurs de tout genre employés là arrivèrent à en fixer un nouveau de 52 gourdes (pour les journaliers). Puis, ayant également profité de l’ajustement général des 70 gourdes, ont poursuivi de la sorte, d’année en année. Mais, surtout, arrivèrent à établir le principe d’un ajustement d’année en année. Rien de très spécial cependant, étant donné que la Loi – Art. 137 du Code du Travail – en fait l’exigence. Et qu’il eut fallu la domination, la répression permanente et parfois sanglante, l’exploitation à outrance et, pour tout cela, l’impunité rayonnante des sanguinaires gérants de cette branche d’industrie pour avoir durant plus d’un demi-siècle (la sous-traitance date des années soixante!) évité d’appliquer la loi. Sans problème aucun !

Ce sont donc des “entrepreneurs” qui, en plus de se retrouver directement en prison, doivent des millions, des millions et des millions de dollars aux travailleurs haïtiens.

À partir des premiers calculs et principes établis, la société Marnier Lapostolle ajuste donc chaque année le salaire des journaliers, parmi toutes les autres qualités d’ailleurs, comme vous pourrez vous en rendre compte au document annexé.

Leurs critères ne sont pas toujours les nôtres (nous trouvons, par exemple, que ces calculs n’incluent pas l’augmentation des prix qui s’effectuera durant l’année en cours, donc à anticiper d’une certaine façon, sinon nous resterons endettés et le prochain ajustement devrait non seulement nous remettre à flot mais, aussi, servir à payer ces dettes) ; leurs résultats, parfois, encore moins. Nous sommes clairs: il s’agira, malgré tout, toujours de lutte. Mais s’il y a chaque année des débats, des disputes, des mobilisations parfois… mais toujours un accord final est trouvé, en vertu d’un principe fondamental établi : l’important étant l’acceptation et dès lors la réalisation de ce calcul, et de manière périodique.

De ce petit document, deux choses ressortent alors :

Tout d’abord, comme nous venons de le voir, le principe du calcul de la valeur “force de travail de l’ouvrier” et son ajustement périodique est clairement établi ;

Mais, ensuite, le fait, tout aussi capital à nos yeux (du moins pour le moment), que cette entreprise, aujourd’hui, après ajustements successifs depuis 2001, calcule, paie (et arrive – très facilement à notre sens – à payer) aux journaliers les 500 gourdes en question!

Cependant, avec les Clinton, Martelly et… Duvalier!, l’avenir de ce pays est loin d’être garanti. Allez-voir celui de sa population et, surtout, de ses travailleurs!

À nous tous progressistes conséquents de saisir l’enjeu crucial de ces temps d’assassins.

Et de nous en responsabiliser!

 

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s